Il n'est pas dans mes habitudes de proposer des tests de matériel sur ce blog, alors une fois n'est pas coutume, je me suis penché sur une surprenante genouillère de prévention du syndrome de la bandelette ilio-tibiale (ou syndrome de l'essuie-glace) que bien des coureurs de fond ont le malheur de connaître. Quelques liens sérieux pour faire connaissance: http://www.triclair.com/wiki-triathlon/le-syndrome-de-l-essuie-glace-67-article.htm ou encore: http://www.lepape-info.com/forme/le-syndrome-de-lessuie-glace

 

Notez bien que le test que je propose n'a aucune valeur scientifique et n'apporte qu'un témoignage relatif à mon seul cas personnel. Toujours est-il que lors de mes précédentes sorties course à pied, sans que l'extérieur du genou ne soit particulièrement douloureux comme cela est semble-t-il fréquent, il me présentait une gêne pour laquelle j'ai rapidement souhaité consulter un médecin du sport (qui m'a prescrit des séances de kiné et conseillé une visite chez le podologue) pour qui le test de Noble et le test de Renne étaient sans appel.

Aussi, les quelques témoignages fort enthousiastes que j'ai pu trouver sur la genouillère Zamst RK-1 sur internet notamment, m'ont-ils donné envie d'en savoir plus sur cette orthèse. Alors: produit miracle ou coup marketing?

Le produit est facilement trouvable sur internet tant son succès est grand, et se décline en plusieurs tailles (XS, S, M, L) pour chacun des 2 genoux. Le prix est de 59€95 sur tous les sites et en magasin, inutile de chercher de meilleures offres:

rk-1_package_3d

 

Dans mon cas, il est à noter que ce syndrôme a été diagnostiqué rapidement, que la blessure n'était pas installée depuis belle lurette et que je n'avais couru "dessus" qu'une seule fois. S'en est suivie une semaine de repos sportif, 2 glaçages par jour, hydratation en grandes quantités, application d'anti-inflammatoires et de gaulthérie sur les conseils d'un ami, plus les séances de kiné et la visite chez le podologue. On m'a aussi conseillé d'aller voir un osthéo, seul conseil que je n'ai pas suivi avec cet agenda de ministre.

Après 10 jours de repos et des soins sus-cités, petit footing de 20min avec la genouillère: pas de douleur mais gêne bien installée après 15 min. Tout à fait supportable. 2 jours plus tard, footing de 40 min sur du plat. Pendant 20 minutes, rien, j'imagine que tout ceci n'est qu'un mauvais souvenir, et rebelote légère gêne sur l'extérieur du genou. J'ai voulu en savoir plus aujourd'hui sur un parcours de 11km (avec 300D+ majoritairement sur sentier) que j'ai couru à faible allure pendant 1h30.

336642_10151056155852021_1855207774_o

Cette genouillère est facile à installer (jeter un oeil au mode d'emploi tout de même), ne glisse pas d'un seul millimètre pendant l'effort et se fait rapidement oublier grâce à un grand confort. Les velcros accrochent bien. Le système d'enveloppement du genou permet d'éviter la rotation interne et une fine barre (à peu près au niveau du trait rouge que j'ai tracé) sur le côté exerce une pression sur la bandeleltte ilio-tibiale afin d'éviter la douleur par frottement avec le condyle fémoral (un bout d'os à la con quoi):

001

 

Globalement, je n'ai ressenti aucune douleur durant la sortie, si ce n'est cette tension sur le côté extérieur du genou notamment à partir du 8ème kilomètre. Mais quand on sait que ce syndrome apparaît souvent après 15-20min de course et oblige à l'arrêt de l'activité, c'est de toute évidence une très bonne nouvelle.

Au final, il me semble que cette orthèse, si elle n'est certainement pas un produit miracle qui masque totalement le syndrôme et encore moins permet d'en guérir, est un excellent complément à de vrais soins (repos, médicaux, kinés, podologues, hydratation etc), qui permet au coureur de retrouver son activité favorite, à condition de réduire son volume de travail jusqu'à guérison complète. Cela dit, je le répète, mon avis ne se base que sur ma faible expérience de coureur et toute autre opinion qui pourrait confirmer ou infirmer mes propos est la bienvenue dans les commentaires. Bons footings!

 

Ajout du 08/10/2012: la gêne étant toute relative en courant avec l'orthèse, j'ai essayé de courir aujourd'hui sur à peine 5km sans genouillère. Résultat: retour en boîtant. C'est dire si cette genouillère est efficace, mais dorénavant ce sera arrêt de la course à pied, et reprise après guérison...

Ajout du 26/10/2012: impossible de patienter davantage, je décide donc de reprendre la course à pieds et ai changé de chaussures (mon choix s'est porté sur les Asics Nimbus 14). En portant l'orthèse,  je peux aujourd'hui  courir 25min -uniquement sur du plat- sans ressentir la moindre gêne, et quand la douleur apparaît, elle est parfaitement "contenue" par la genouillère, ce qui me permettrait de poursuivre la course, mais je préfère arrêter systématiquement. Fin des séances kiné sinon, qui ne me semblent avoir eu aucun effet. Les massages à la gaulthérie ne m'ont rien apporté non plus semble-t-il. Quant à mes nouvelles semelles reçues hier, suite au rdv chez le podologue, à 109€ je les espère efficaces. A ce jour, seules la genouillère et les nouvelles chaussures ont un effet sensible.

Ajout du 11/11/2012:  Plus la moindre gêne à l'occasion des 10km de Colmar. A voir maintenant si la reprise de la course à pieds sans genouillère est envisageable. Pour l'instant, je ne tiens pas à le savoir :), mais une chose est certaine: le changement de chaussures est essentiel et cette orthèse est terriblement efficace dans mon cas!

Ajout du 26/11/2012Plus de douleur ni gêne durant des footings de 30/45 min, même sans la genouillère, que je conserve néanmoins pour la sortie longue de la semaine. Le bilan des méthodes anti essuie-glace c'est ici: http://krampus.canalblog.com/archives/2012/11/26/index.html

Ouf.